Je ne suis ni conseiller en gestion de patrimoine, ni avocat, ni comptable, ni banquier. Tout ce que vous trouverez ici est mon avis PERSONNEL et ce que j’ai tiré de ma propre expérience. Consultez TOUJOURS un professionnel si vous avez le moindre doute sur un investissement potentiel.

vendredi 3 septembre 2010

L'Histoire d'un incroyable rebond...

Jean Robert Houriez l'a fait. Pourquoi pas vous ?

Sachant que pour lui, l'affaire était un peu "corsée" puiqu'après avoir été licencié en 2007 à 51 ans, il a connu la déchéance, l'alcool, la rue, la vie de SDF. Dur, dur, après avoir travaillé 33 ans dans la même entreprise et s'être hissé chez les cadres à la force du poignet...

Le Désespoir, la détresse et même la psychiatrie le faisaient dangereusement vaciller au bord du gouffre. Heureusement, grâce à la volonté de s'en sortir qu'il lui restait encore, et aussi à 2 personnes (une assistante sociale et un formateur), Jean-Robert, qui n'avait plus rien, s'est mis à l'informatique (on lui prêtait le matériel et une liaison internet)...

Un moyen qui lui a permis de "rencontrer" Xavier Vauluisant. Une chance pour lui de rebondir et de retrouver la volonté de vivre. Il parle carrément de "nouvelle naissance". Vu d'où il venait, je veux bien le croire !

Jean Robert Houriez venait d'entrer dans l'univers de l'affiliation...
Il remplissait, comme le disait Xavier Vauluisant, toutes les "conditions":

- Il savait à peine envoyer un e-mail et faire un copier-coller
- Il ne connaissait que très peu le langage Html
- Il n'avait pas de site internet personnel

Après avoir sélectionné des affilieurs proposant des sites en marque blanche (des sites où tout est déjà prêt), avoir créé un compte Paypal, avoir utilisé des "Safelistes" (liste sd'adresse email mise à disposition), s'être inscrit à des forums de discussion, Jean-Robert a réussi à commencé à encaisser quelques commissions...

La vitesse supérieure, il l'a atteinte en créant un blog, en achetant (enfin) un ordi, un hébergement personnel avec nom de domaine et un abonnement à un auto-répondeur. Cela a boosté ses résultats d'une manière phénoménale. Enfin, son travail était récompensé...

Toujours grace à Xavier Vauluisant, il a intégré un programme de boutiques virtuelles unique sur le marché francophone qui lui permettaient de gagner 4000 € rien qu'en commissions de parrainages (des revenus passifs). Franchement, quand on réalise qu'il était SDF quelques mois auparavant, c'est assez fantastique !

Jean Robert Houriez participe désormais au système entièrement automatisé de boutiques d'e-commerce E-dilic et dispense son expérience aux membres afin que ces derniers l'imitent. Tout est basé en ligne où il suffit de s'inscrire gratuitement et de compléter un formulaire, choisir un habillage parmi des modèles.

L'hébergement est également assuré. Il n'y a rien télécharger ni installer afin que le système soit à la portée de tout le monde.
Forcément, c'est encore son mentor Xavier Vauluisant qui a pensé tout ça:
- Une vitrine personnalisée
- Des dizaines de produits déjà pré-installés
- Des outils de promotion (bannières, textes, etc)
- Des pages de capture d'e-mail
- Des e-books
- Un auto-répondeur, etc.

Ce n'est pas du tout dans un esprit "philantropique". Selon Xavier Vauluisant, bien entendu il gagne de l'argent grâce à ce système E-dilic, mais les affiliés également, dans une démarche "gagnant-gagnant".

Jean Robert Houriez de son côté estime qu'on peut donner un nouveau souffle à sa vie, une nouvelle impulsion à ses revenus, qu'il faut cesser de compter sur un employeur pour vivre ses rêves, construire sa réussite et atteindre ce dont on a rêvé.

Forcément, la crise actuelle lui rappelle ce qu'il a vécu: la détresse, le désespoir, jusqu'à parfois la déchéance.

Le "survivant" ,comme il s'est baptisé, précise qu'il ne faut jamais se dire que ce n'est pas pour soi, qu'on y arrivera pas, qu'il ne faut jamais baisser les bras, mais au contraire, il faut accepter de se former et d'apprendre un nouveau métier, de rester motivé, de toujours gerder ses rêves en point de mire et de ne jamais limiter ses ambitions...

Pour conclure, Jean Robert dit qu'en 4 ans, il est passé du fond du gouffre au bord de mer et cela uniquement grâce à des gens qui ont cru en lui, à ses propres efforts et à une rencontre magique !

Il invite chacun(e) à imiter sa manière de rebondir avec E-dilic...
E-dilic Votre Vitrine Lucrative en quelques clics
Si vous avez aimé ce "changement de vie" sur DTPCDV, partagez-le sur Facebook, Twitter ou par email !

1 commentaire:

  1. Il semble revenir de loin le gars.
    Comme quoi, y'a pas de fatalité !
    En attendant, en ce qui me concerne, j'aimerai bien dire bye bye à mon patron et mes collègues débiles.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...