Je ne suis ni conseiller en gestion de patrimoine, ni avocat, ni comptable, ni banquier. Tout ce que vous trouverez ici est mon avis PERSONNEL et ce que j’ai tiré de ma propre expérience. Consultez TOUJOURS un professionnel si vous avez le moindre doute sur un investissement potentiel.

lundi 28 mars 2011

Expérience aux frontières de la mort

Cela peut paraître étrange de parler d'expérience aux frontières de la mort dans "Des Trucs Pour Changer De Vie". Et pourtant, cela peut vraiment changer la vie. La preuve ci-dessous...

Il s'agit plus précisément de l'histoire de Gaston de Courcy. Elle a carrément changer son existence. Et pour cause: il a failli la perdre cette existence ! Il voit maintenant les choses différemment...

En Décembre 2005, ce financier en voyage d'affaires à Baie-Comeau au Québec a soudainement décidé en fin de journée de prendre sa voiture pour retourner chez lui retrouver sa famille. Cette dernière lui a déconseillé de le faire. Mais têtu, Gaston a quand même pris le volant et a perdu le contrôle de sa voiture dans un virage...



Après une heure de temps, les secours sont arrivés, alors qu'il se trouvait la tête en bas, attaché dans sa voiture, coupé de partout par la vitre du toit ouvrant, la douleur et le froid le taraudant...

C'est alors qu'il s'est senti flotter au dessus de l'endroit où avait eu lieu l'accident, contemplant les véhicules et les secouristes qui lui venaient en aide. Gaston a entamé une ascension jusqu'à une immense lumière qui l'a réchauffé et a vu arriver son père décédé il y a 9 mois...

Un père "impatient" selon lui, qui lui a donné l'ordre de "retourner en bas". Gaston ne voulait pas, mais le défunt l'a finalement convaincu en lui disant que sa femme et ses enfants l'aimaient et qu'ils se reverraient, mais plus tard, que ce n'était pas le moment...

Le coma de Gaston a duré 8 jours et le corps médical était persuadé qu'il allait mourir. Sa femme, infirmière, ne voulait pas qu'on lui ouvre le crâne (il avait reçu son ordinateur portable en plein dans l'arrière de la tête) afin de tenter de contrer les hémorragies. Elle a eu raison car Gaston a soudainement retouvé toutes ses facultés...

Une chose (et non des moindres) a cependant changé chez lui: son regard sur sa vie.
C'est comme une seconde naissance, et il se réjouit tout simplement de vivre.

Par contre, il ne supporte plus celles et ceux qui se plaignent pour un rien. On en connaît tous. Et en ce qui me concerne, j'en connais un bon paquet !... Même si je n'ai pas vécu l'épreuve de Gaston, je dois reconnaître que ma tolérance à tous ces geignards est de moins en moins grande (c'est d'ailleurs un des facteurs qui me poussent à quitter mon emploi actuel de fonctionnaire pour... Vivre tout simplement !).

Je peux vous jurer que les lamentations de mes "futurs ex-collègues" m'insupportent au plus haut point. Car ils se plaignent, mais ne font strictement rien pour changer quoi que ce soit ! Pourquoi diable se focalisent-ils toujours sur le ou les problèmes (cela reste d'ailleurs à prouver que ce soient de véritables problèmes) au lieu de trouver des solutions ? Si leur job les broute, mais qu'ils le quitte bon sang !... Les voir attendre leur retraite comme des bullots est consternant.

Bref, pour en revenir à Gaston, il a encore revu son père, cette fois en rêve. Et le défunt lui a encore dit que ce n'était pas le moment de quitter ce monde malgré sa période de découragement (qui n'en a pas).

Sa phrase de conclusion est superbe: "cela fait deux fois qu'il me sauve la vie !"

Ci dessous un lien vers l'article d'un magazine bien connu relatant son expérience.

2 commentaires:

  1. un beau récit :)
    l'EMI est vécue par beaucoup de gens de par le monde et il est vrai que j'ai déjà souvent lu que ces personnes changeaient bien souvent leur façon de voir les choses et leur façon de vivre.
    Beaucoup m'énerve aussi et je ne sais pas si je pourrais rester sans LOL
    je pense que ça fait un peu partie de nous, ce besoin de s'énerver ou d'énerver les autres non ?

    je repasserai car ça faisait lgt et j'ai des lectures à rattraper
    bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le commentaire. Ce genre d'expérience est en effet étonnant.
    Quant à énerver les autres, eh bien on ne peut pas y faire grand chose. Parce que si l'on recherche à n'énerver personne, c'est sans fin...
    A Bientôt.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...