Je ne suis ni conseiller en gestion de patrimoine, ni avocat, ni comptable, ni banquier. Tout ce que vous trouverez ici est mon avis PERSONNEL et ce que j’ai tiré de ma propre expérience. Consultez TOUJOURS un professionnel si vous avez le moindre doute sur un investissement potentiel.

lundi 25 juillet 2011

Génération Blogueur - Jean de Webmarketing Junkie

Aujourd'hui je vais te parler de Jean de Webmarketing Junkie. Ce jeune serial blogueur vit de ses passions depuis 2003. Et il sillonne la planète avec tout ce qu'il possède et qu'il détient dans une... valise ! Bon, ok, je le conçois, la vie de Jean reste pour le moins "exceptionnelle"...

Jean WmjJean, notre serial blogueur, ne raisonne pas comme tout le monde. Et au vu de ses résultats, je pense qu'il a raison ! Sa philosophie, je l'avoue, me plaît bien. Il est de cette génération blogueur qui pense que ce que l'on nous enseigne dans les écoles et autres universités ne sert à rien ou presque. Je suis de son avis. J'ai obtenu une maîtrise de gestion, mais je me demande bien pourquoi. J'ai appris des choses relativement fausses et la plupart du temps complètement dépassées...

Jean lui, est très pratique et concret. Il a décidé de rayer le bla-bla de son environnement. Il vend aujourd’hui des livres, des DVD et des formations en ligne dans plusieurs domaines. Celui qui lui apporte le plus de revenus aujourd’hui ne lui demande pas plus d’une heure de travail chaque semaine. C'est un adepte de Tim Ferris et de sa "semaine de 4 heures"...

Jean est un précurseur de la génération blogueur et vit en nomade (il n'a d'ailleurs plus d'appartement). Son courrier est scanné par un prestataire et consultable en ligne, ses documents sont accessibles partout dans le monde via Dropbox, sa comptabilité est confiée à un cabinet qui propose une interface web, et tous ses documents administratifs sont numérisés et stockés sur Evernote...

Si tu veux découvrir le site de Jean, c'est ICI (Webmarketing Junkie).

Je ne résiste pas à partager le mail qu'il m'a envoyé il y a quelques jours afin de promotionner sa nouvelle méthode intitulée "Travaillez en slip" (rien que le titre prouve que Jean ne se prend pas la tête tout en étant un fin marketeur). Le mail avait pour objet "Karl Marx aurait-il travaillé en slip ?". Je tiens à préciser que je n'ai aucun intérêt particulier à parler de Jean, de son site et de ses méthodes. Je ne suis ni affilié, ni lié à ses entreprises d'aucune sorte. Si je te parle de lui, c'est que c'est vraiment quelqu'un à connaître sur le net, tout comme Olivier Roland, Cédric Vimeux, Aurélien Amacker et quelques autres. D'ailleurs, en haut à droite de ce blog, il y a un formulaire à remplir pour recevoir de super conseils de ces serial blogueurs...

Voici le mail de Jean:

Marx nous a appris que la bourgeoisie détenait les moyens de
production (les usines et les machines), ce qui lui permettait
d'exploiter les travailleurs.

Ces derniers, qui n'avaient ni capitaux ni outils de travail ne
pouvaient survivre sans se soumettre à la bourgeoisie.

Même si je simplifie, c'est l'idée à la base du concept de la lutte
des classes, qui nous suit jusqu'aujourd'hui.

Or, aujourd'hui, on peut créer de la valeur avec autre chose que
des usines, des machines ou du capital. Les moyens de production,
ça peut être sa propre créativité associée à un simple ordinateur
portable...

Bienvenue dans l'ère post-capitaliste !

Je suis loin d'être un expert en économie. Pourtant, le professeur
qui m'a le plus marqué pendant mes études enseignait cette matière.

C'était un homme complètement hors-normes, talentueux et brillant.
Il pensait que les principes économiques ne s'appliquaient pas
seulement à l'argent, mais à tous les échanges et à toutes les
relations entre les gens.

Si l'homme montre telle ou telle réaction face à un échange
commercial, pourquoi n'aurait-il pas naturellement la même dans
tout autre type d'interaction humaine ?

Les questions de concurrence, de monopole, de lutte des classes ou
de régulation s'appliquent en effet à tous les domaines de la vie,
et pas seulement aux échanges commerciaux. Du moins selon lui. Et
je partage son avis.

Youtube est un moyen de production, souvent non-marchand. Des
anonymes y sont devenus des stars internationales grâce à leur
créativité.

WordPress et Photoshop sont aussi des moyens de production. De
nombreux créatifs ont monté des affaires incroyablement rentables
en les utilisant depuis leur salon, en pyjama ou en slip...

Bref, qu'on les utilise dans un but commercial ou non, ces outils
permettent à tout un chacun de créer de la valeur, et de la
partager. Sans machines, sans usines, sans capital.

C'est cette révolution lente et pacifique qui aura raison du
capitalisme tel qu'on le connaît. Du moins, de mon point de vue.

Le problème, c'est que notre éducation nous a préparé au prolétariat

Le système éducatif actuel est basé sur la société telle que Marx
la décrit.

On nous a appris à être de bons ouvriers. Pas à être des créateurs.

Le bon élève, c'est celui qui suit les instructions à la lettre.
Qui ne remet pas en cause la pédagogie du professeur. Qui apprend
de façon studieuse, mais qui ne crée rien.

Le bon employé, c'est celui qui suit les procédures. Qui arrive au
bureau à l'heure, tous les matins.

Le bon élève et le bon employé sont comme les machines : ils sont
interchangeables. Ils ne créent pas d'autre valeur que celle des
procédures qu'ils appliquent.

Or, dans le monde dans lequel nous arrivons aujourd'hui, chacun a
la possibilité de créer. De sortir du statut d'automate pour
fabriquer quelque chose par lui-même. Et d'en vivre.

J'ai rencontré beaucoup de gens qui auraient pu vivre de leur
passion. Mais qui ne pouvaient pas, à cause du poids de l'éducation
qu'ils ont reçue. A cause des peurs qui y sont associées. Et pas du
tout à cause de leurs compétences.

Il n'y a pas vraiment de risque à prendre, pourtant. Et le jeu en
vaut la chandelle.

La vraie difficulté pour réussir à gagner sa vie par soi-même, avec
sa propre créativité pour seul outil de travail, ce n'est pas le manque
de compétences. Les compétences s'acquièrent.

La vraie difficulté, c'est de faire le choix d'une nouvelle façon
d'organiser sa vie.

Karl Marx aurait peut-être travaillé en slip s'il était né un peu
plus tard. Après tout, c'était un vrai créatif !

A très bientôt,

Jean.
http://www.travaillezenslip.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...