Je ne suis ni conseiller en gestion de patrimoine, ni avocat, ni comptable, ni banquier. Tout ce que vous trouverez ici est mon avis PERSONNEL et ce que j’ai tiré de ma propre expérience. Consultez TOUJOURS un professionnel si vous avez le moindre doute sur un investissement potentiel.

vendredi 2 août 2013

Il vaut mieux vérifier ces 6 points quand on fait de l'affiliation. Sinon... c'est la cata !

Affiliation: A vérifier absolument...
Affiliation: A vérifier absolument...
Quand on fait de l’affiliation, si on ne veut pas rester scotché à zéro vente, mieux vaut faire quelques vérifications au sujet des produits que l'on promotionne. Sinon... c'est la cata assurée.
 

Foncer tête baissée et prendre le premier produit qui passe est la plus mauvaise solution qui existe. C'est un peu comme jouer à la roulette.
 
Quand on peut minimiser les erreurs, pourquoi s'en priver ? Comment faire ? C'est très simple. Suivez ce plan à la lettre, et vous ne vous tromperez plus...
 
Vérifier ces 6 éléments:

1. La page de vente est-elle de bonne qualité ?
 
Le produit d’affiliation que vous allez promouvoir peut être exceptionnel, si la page de vente est nulle, vous n’en vendrez pas un seul !
 
La page de vente est donc très importante et vous devez vous assurer qu'elle est top.
 
Est-ce une page de vente professionnelle ? Est-ce que le texte est vendeur ?
 
Pas besoin d’être un pro du copywriting pour se faire une opinion sur une page de vente. Il suffit de se fier à sa première impression. Fiez-vous en quelque sorte à votre intuition.
 
2. Il faut au moins 50 % de commission
 
Pourquoi au moins 50 % de commission ? Tout simplement parce que l’affilié fait au moins autant de travail que le vendeur. Et même, dans certains cas, l'affilié travaille plus...
 
Alors, il est donc normal que l'argent d’une vente soit partagé de manière équitable entre l’affilié et le vendeur. Vous ne trouvez pas ?
 
Deux exceptions toutefois :
 
1. Les offres à abonnement : Une vente permet d’encaisser de l’argent tous les mois. Tout au moins le temps que le client reste abonné. C’est par exemple le cas avec l’affiliation SG Autorépondeur .
 
2. Les produits très chers : peu importe d’encaisser que 10 ou 20 % de commission seulement, si cela représente pour vous plusieurs centaines ou plus milliers d’euros n'est-ce pas ?
 
Quand on fait de l'affiliation, il faut également contrôler que :
 
3. Vous ayez au moins 20 euros par commission
 
20 euros, c'est un minimum...
20 euros, c'est un minimum...
Inutile de vous "faire un dessin"...
 
A quoi servirait en effet de passer du temps à faire la promo d’un produit ne rapportant que l'équivalent d'une poignée de cacahuètes ? ;)
 
Faut pas pousser, pas vrai ?
 
Mais attention, en ce qui concerne les vérifications, ce n'est pas terminé. On continue...
 
4. Est-ce que c'est ok au sujet des liens de la page de vente et les pages annexes ?
 
Faites la vérif car il arrive qu’en suivant les liens d’une page de vente affilié, on arrive – quel curieux hasard – sur la page de vente personnelle du vendeur. Vous savez, la page où il encaisse 100% des gains...
 
Si c'est une erreur, il rectifiera. Sinon, laissez tomber...
 
Ce qui est certain, c'est qu'il faut donc absolument vérifier TOUS les liens de la page de vente et des pages annexes. Comme ça, on ne perd pas de commission bêtement.
 
On ne bosse pas pour rien, sinon, c'est du bénévolat !
 
5. Le formulaire d’inscription, s’il y en a un, est-il "correct" ?
 
Si la page de vente contient un formulaire d’inscription, pour recevoir un cadeau ou autre, alors faites le test et inscrivez-vous.
 
Imaginez un produit en affiliation, que ce soit sur la plateforme 1tpe ou une autre...
 
Le formulaire d’inscription, s’il y en a un,
est-il "correct" ?
C'est déjà arrivé: imaginez un formulaire d’inscription sur la page de vente. Ce formulaire permet de recevoir quelques conseils sur le thème du produit. Et devinez quoi ?
 
Ceux qui s’y inscrivent reçoivent… un bon de réduction pour acheter le produit via la page de vente perso du vendeur.
 
Alors, dès qu’il y a un formulaire sur une page de vente, inscrivez-vous. Et vérifiez si le vendeur ne détourne pas les commissions de ses affiliés.
 
6. Le vendeur est-il sérieux ?
 
Puisque c’est son produit et qu'il l’a créé. Il est donc le mieux placé pour répondre aux questions des personnes intéressées.
 
Car dès qu’il s’agit de questions spécifiques au produit, et que vous n’êtes pas sûr à 100 % de la réponse, vous devez pouvoir rediriger en toute confiance votre prospect vers le vendeur. Et être sûr qu’il répondra.
 
Comment le savoir ? C’est simple :
 
Écrivez-lui et faites-vous passer pour un client potentiel. Posez-lui une question pertinente concernant son produit, et voyez s’il répond ou pas.
 
Bien évidemment, ne lui écrivez pas avec votre email personnel. Créez-en un pour l’occasion, et inventez-vous un faux nom. C’est juste pour vérifier incognito si le vendeur répond ou pas.
 
Voilà, ces 6 points sont à vérifier. C'est relativement rapide. Et si l'un des points ne donne pas satisfaction, alors... Laissez tomber le produit !
 
Cela évite par la suite de dépenser de l'énergie pour rien afin d'en faire la promo.
 
 
Source: virtuose marketing
 
 

Remplissez le formulaire et Recevez Gratuitement ce Pack
Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...